Rencontre avec une créatrice de jolis bijoux : 5 questions à « Hey Sister » !

Hey Sister - créatrice toulouse de Bijoux

Hey Sister, créatrice toulousaine de bijoux fun et fantaisies nous parle avec humour de son parcours et de ses créations. Elle a accepté de répondre à 5 petites questions…

Des créations colorées, fun et franchement craquantes

Ce n’est un secret pour personne ici (surtout pour celles qui traînent sur le blog depuis un moment), j’adore les créations d’Hey Sister ! J’en parlais déjà lors de la Parenthèse et du marché des créateurs de Pechbusque. Une amie m’a fait découvrir ses bijoux il y a quelque mois et j’ai vraiment accroché (la même qui avait harcelé avec moi à Pechbusque tous les créateurs présents pour répondre aux questions du concours) ! Des headbands délicats, des bracelets oiseaux et des boucles d’oreilles nuages, il y a vraiment de quoi ajouter une touche de fun dans sa garde-robe.  Je parle bijoux mais elle fait aussi des besaces troooop mignonnes (qui peut sérieusement résister à un petit lapin?) ! Mais c’est surtout en la rencontrant qu’on apprécie d’autant plus ce qu’elle fait. Toujours souriante et vraiment très sympa, c’est un plaisir de la retrouver à chaque fois. Autant dire que je suis plutôt contente qu’elle ai accepté de répondre à mes questions et de pouvoir partager sur mon petit bout d’internet son travail !

Hey Sister - créatrice toulouse de Bijoux

5 questions à Hey Sister

1/ Comment t’es venu l’envie de créer ?

Tu veux vraiment savoir la vraie vérité ? Attention, on va friser la thérapie ;-). Maman a toujours fait mille choses de ses 10 doigts. Un jour, du haut de mes 4 ans et des poussières, je la tannais de questions pendant qu’elle se battait avec le découd vite. Au bout d’un moment, elle a fini par me répondre « non, mais, Barbara, tu ne pourrais pas t’occuper un peu toute seule (un brin excédé, ce que je comprends aisément après plusieurs batailles avec ledit découd vite) » « mais comment ??? » (Coâââ ? Maman ne peut pas tout le temps s’occuper de mouââââ ?) « Je ne sais pas, moi, trouve une idée, invente !!! ». [image ampoule Geo trouve-tout] Je me revoie encore lui demander si je pouvais prendre ses bobines de bois vides (« oui oui, tout ce que tu veux »… le découd vite n’était pas encore au bout de ses peines…) et trouver que ça avait une chouette tête de cochon, et de faire le cochon.

Après ça, j’ai toujours eu des idées et l’envie de les réaliser. J’adore essayer des « techniques » en apprenant par moi-même, pour avoir le maximum de possibilités de création à ma disposition… je suis passée par la pâte à sel à 18 ans, le point de croix, le cartonnage, un peu d’encadrement, beaucoup beaucoup de couture, et dernièrement, j’ai attaqué la scie sauteuse et les luminaires. Les bijoux, c’est le fil rouge. J’en ai fait jusqu’à plus soif entre 18 et 26 ans, et j’ai repris il y a quelques années, avec de nouvelles envies.

Hey Sister - créatrice toulouse de Bijoux 2/ Depuis quand et comment t’es-tu lancé ?

L’année dernière. Mais j’en rêvais depuis des lustres, sans oser sauter le pas. L’arrivée en région toulousaine, un moment où je voulais retrouver une vraie activité professionnelle après m’être occupée de mes 3 schtroumphs et fait pas mal de bénévolat, quelques modèles d’avance, c’était pile le bon timing pour se lancer dans l’aventure ! Ma petite sœur, qui est restée à Paris, en fait aussi partie, et ça c’est génial, parce qu’on s’entend bien, et d’autant mieux que l’on crée ensemble.

3/ Les choses toutes simples qui t’inspirent ?

La couleur, les gens, mes fringues… Je ne saurais pas dire. Parfois, un modèle se crée en pensant à une personne en particulier, sa morphologie, ce qu’elle dégage. Parfois, c’est juste l’évidence entre deux couleurs, et ça donne un modèle très simple qui les met en valeur. Parfois, c’est une chanson (d’ailleurs, si vous regardez bien, tous nos bijoux reprennent des titres de chansons !), un rythme, qui vont donner un sautoir bien particulier…

Hey Sister - créatrice toulouse de Bijoux 4/ Quel est l’artiste que tu admires le plus ou qui t’inspire, que ce soit par son parcours ou son oeuvre ?

Ah, là, c’est le moment où il faut que j’ai l’air hyper cultivée et fine, c’est ça ?!.. Merci Adeline !!! c’est que je suis devenue très nulle au Trivial Pursuit, moi, je suis vachement plus forte en Petit Ours Brun !
A bien y réfléchir, je ne pourrais pas te citer d’artiste en particulier, aucun ne me vient à l’esprit comme un modèle, peut-être parce que je ne connais pas assez leurs vies ou l’intégralité de leurs œuvres (ou peut-être que ça va me revenir dans 3 jours !). Je pense que s’il y a quelque chose qui a marqué un peu plus ma perception de l’art en général, c’est la démarche impressionniste. Retranscrire ton impression, ton sentiment, puis « l’imprimer » pour les autres en utilisant –en l’occurrence- tes pinceaux et ta boîte à couleurs. Je trouve ça magique. Et comme je suis myope et que je porte le moins possible mes lunettes, je l’ai facile, la démarche impressionniste :D. Après, Turner, qui voulait peindre la lumière, me facsine. Whistler pour les mêmes raisons. Pour moi, ce sont des précurseurs de l’art conceptuel, et je trouve ça extraordinaire de les voir passer de Marines hyper figuratives et académiques ou de portraits certes très bons, mais qui me laissent froides à des compositions quasi éthérées, hyper modernes et qui dégagent tout de même beaucoup de sensibilité. Certes, ce n’est pas sans similitudes avec l’impressionnisme 😉

En littérature, je suis bloquée à la même période : Jane Austen aura toujours ma préférence, avec Portrait de femme de James… en Français dans le texte, ce sera La Chatreuse de Parme de Stendhal. Je déteste le nouveau roman, la nouvelle vague, que je trouve très surfaits (vous pouvez me huez j’assuuume !!!). Au cinéma, un des films que j’ai préféré de tous les temps reste la ligne Rouge de Terence Malick (avec les sous-doués passent le bac, hein), pour la représentation de la nature et la retranscription des sentiments des personnages au travers de cette nature… Le hussard sur le toit aussi ! Même chose : l’image est parfaite, tu pourrais presque sortir chaque plan du film pour en faire un tirage photo, et elle est un point d’appui à notre compréhension de tous les paramètres de l’histoire… S’il y a un fil conducteur entre tous ces artistes, c’est la volonté d’accéder à l’humain ou la nature, de les comprendre, et je trouve, une vraie confiance et générosité vis-à-vis de ce qui fait l’Homme. On le retrouve chez plein d’autres, mais chez eux, la forme extérieure que cela revêt me plaît aussi beaucoup.
Tu voulais une réponse courte ? 😉

5/ Des adresses blog / shopping à partager ?

Je ne suis pas très forte en shopping… Mes petites adresses toulousaines sont faciles à trouver : Nude By Emi, Kaqoty et les Squaws, C’est le Jeu, La Mucca… Mais en fait je fais surtout mes achats chez les créateurs que j’aime bien (et là j’en ai une bonne liste !). Côté blogs, je lis Do Do Do, et c’est tout ! et en plus ça rime !

Hey Sister - créatrice toulouse de Bijoux Je ne sais pas si vous connaissiez déjà Hey Sister ou si vous êtes des fans assidus. Vous avez aimé ? N’hésitez pas à le dire, ça fait toujours plaisir 😉 Pour ma part je suis bien contente d’avoir fait une petite plongée dans son univers (d’autant que j’apprend que nous avons beaucoup de goût en commun, comme quoi on peut aussi aimer Jane Austen et la ligne rouge).

Et un grand merci à elle d’avoir répondu à mes questions ! Pour voir plus de créations, la contacter, vous pouvez la retrouver sur sa boutique en ligne, son blog ou sa page facebook !

 

2 Comment

  1. Ah super interview! Depuis le temps que je l’attend celle là, c’est trop cool! Bon déjà qu’on appréciait énormément son style et sa façon d’être, mais maintenant que tu sais qu’elle aime Jane Austin, tu va devenir sa groupie 😉

    1. Ade says: Répondre

      Merci ! Je me doutais qu’elle te ferait plaisir cette interview 😉 Et oui trop fan des mêmes références ! Faut que je pense à faire un article sur jane austen franchement depuis le temps…

Laisser un commentaire